Leçons de cuisine, la suite (ENFIN!)

Pardon mes chers amis débutants, je vous ai négligés depuis des semaines. Beaucoup de choses à gérer en même temps 😦  Mais néanmoins je ne vous oublie pas, la preuve je reviens les mains pleines…

Explorer son supermarché…Et sortir de sa zone de confort :

Vous n’imaginez pas le nombre de fois où j’ai lu une recette nécessitant des ingrédients que je n’ai pas l’habitude d’utiliser et où je me suis dit : « Ah mais ça ils le vendent pas dans mon supermarché habituel. » Alors qu’en vérifiant, il s’avérait que si, ils le vendent. Le fait est qu’on est habitué à chercher les produits qu’on consomme régulièrement, donc on les repère facilement. Du coup, lorsqu’on a besoin de quelque chose de nouveau, comme on n’y a jamais prêté attention, on ne l’a jamais vu en magasin…Donc on a tendance à faire un raccourci mental « pas vu = pas en vente » (non pas « pas pris » ! 😛 ). D’où l’intérêt, un jour où vous avez le temps, de faire le tour de votre supermarché en observant plus en détail le contenu des rayons. Je ne dis pas que si vous cherchez une épice particulièrement exotique vous la trouverez à coup sûr, mais vous pourriez être surpris des nouvelles possibilités qui s’offrent à vous.

C’est également un moyen de diversifier votre alimentation. Au lieu de vous diriger directement vers les produits que vous avez l’habitude de consommer, attardez-vous un peu sur les autres. Cela vous donnera peut-être de nouvelles idées de plats/préparations. D’ailleurs un bon exercice pour cela consiste à n’achetez que des produits (fruits, légumes, viande etc.) que vous ne mangez jamais et de chercher des façons de les accommoder. Ça permet de découvrir de nouveaux plaisirs gustatifs, et qui sait vous aurez peut-être un nouveau plat préféré après cela…

giphy 104
©Giphy

De la même façon, sortez un peu de vos habitudes. Changez de magasin pour une fois, vous trouverez peut-être des ingrédients qu’il n’y a pas dans votre supermarché habituel (c’est rare mais ça arrive, surtout au rayon fruits et légumes et au rayon frais). Mieux encore, pourquoi ne pas profiter du beau temps qui s’est installé pour faire un tour au marché ? Tout frais qu’ils soient, les fruits et légumes vendus en magasin ne sont en rien comparables à ceux que vous trouverez sur les étals ! Et si en plus il s’agit d’un marché de producteurs vous ferez certainement de belles économies (vu qu’il n’y a aucun intermédiaire entre vous et l’agriculteur). Ne vous fiez pas à l’aspect ou forme un peu étrange des fruits et légumes. Les produits vendus directement par le producteur ne sont pas calibrés aux normes visuelles imposées par les supermarchés. Ça ne veut pas dire qu’ils ne sont pas bons, loin de là !

Développer ses réflexes et automatismes :

Bon là je vais passer pour une cruche qui n’a rien appris ces six derniers mois, mais tant pis. L’autre jour je testais une nouvelle façon de paner le poulet, avec des graines de sésame. Et j’ai oublié d’assaisonner ! Généralement j’assaisonne soit la viande, soit la farine, soit la chapelure avant de paner le tout. Et là je ne sais pas pourquoi, j’ai complètement zappé. Est-ce que c’est parce qu’il s’agissait d’une nouvelle façon de faire, j’étais trop concentrée sur cet aspect-là, j’étais pressée ? Aucune idée…Le fait est que même si la panure au sésame n’était pas mauvaise en soi, le poulet lui était vachement fade ! Alors que nom d’un chien je le sais que l’assaisonnement c’est la base de tout ! Faire un plat de dingue mais oublier l’assaisonnement ça ne sert à rien et ça ne pardonne pas…Donc on travaille ces automatismes, ça devrait presque être quelque chose qu’on fait en pilote automatique. Même si on teste une nouvelle recette et qu’elle ne précise pas qu’il faut saler et poivrer (au minimum), on le fait quand même…Je sais que par le passé j’ai dit qu’en testant une nouvelle recette pour la première fois il faut suivre scrupuleusement ce qui est indiqué, mais là c’est différent. Surtout s’il s’agit d’une recette prise sur internet, où les gens n’indiquent pas forcément qu’il faut saler et poivrer tellement c’est évident…Donc même si ça n’est pas indiqué, dans le doute, on le fait quand même. A moins bien sûr que vous ayez une autre source de « sel » dans la recette. Des lardons fumés par exemple…Là évidemment le plat risque d’être infect si vous salez avant d’avoir ajouté les lardons. Mais pour le reste, on ne zappe pas cette étape, et on en fait même une priorité. Ce sera dommage de tester quelque chose de nouveau qui pourrait être très bon et de rater son coup pour une histoire de sel…

Ranger son frigo, pas juste une corvée !

Il y a peu de temps je lisais un magazine spécial alimentation et j’ai découvert un article expliquant la façon dont il faut idéalement ranger son frigo…En voyant l’état du mien je me suis dit que c’était pas vraiment ça…Le hasard a voulu qu’au même moment mon frigo commence à montrer des signes de faiblesse. Ne voulant pas nous retrouver sans réfrigérateur en plein milieu de l’été, Monsieur-qui-partage-ma-vie et moi avons pris les devants et acheter un nouveau. L’occasion de le réorganiser, en fonction des recommandations officielles. Oui parce que je ne me suis pas contentée de suivre aveuglément ce que disait le magazine. J’ai fait quelques recherches auprès des agences de sécurité alimentaire belge et française. Et franchement, les conseils étaient bien utiles !

On ne met pas n’importe quoi n’importe où dans son frigo. On ne le sait pas forcément, mais la température interne varie d’un étage à l’autre, ce qui signifie que les différentes catégories d’aliments ne se rangent pas n’importe comment. Les viandes et poissons doivent se trouver dans la partie la plus froide par exemple. Je vous dirais bien que cette zone se trouve dans le haut du frigo, mais ce n’est pas toujours vrai. Cela varie d’un modèle à l’autre. Le mieux est de mettre un thermomètre dans un verre d’eau et de le placer à différents endroits du frigo pendant 1 heure. Vous saurez ainsi précisément où se trouve cette zone froide.

giphy 108
©Giphy

Une température adéquate et un rangement optimal permettent non seulement de pouvoir conserver les aliments plus longtemps, mais également de limiter la prolifération de bactéries qui peuvent être responsables de maladies (comme les salmonelles par exemple). Mais cela ne servira à rien si on ne prend pas quelques précautions supplémentaires. Par exemple, en rentrant des courses on se lave les mains avant de manipuler la nourriture. On nettoie et sèche bien les fruits et légumes frais AVANT de les mettre dans le bac du frigo. Une petite trace de terre peut contenir des millions de micro-organismes ! Il faut également enlever les emballages extérieurs en carton et plastique, comme autour des yaourts par exemple. L’idéal est même de le faire pour la charcuterie, car ces emballages sont de véritables nids à bactéries. Imaginez un peu le nombre de personnes qui ont pu manipuler ces paquets avant vous. Y compris des gens à l’hygiène douteuse, qui ne se sont pas lavé les mains après avoir été aux toilettes, et qui ont pris le produit avant de se raviser et de le remettre en place…Beurk non ? Vous voulez vraiment ça dans votre frigo ? Du coup, les boites hermétiques c’est bien pratique (oui oui je fais des rimes je sais 😛 ). Il en existe spécialement pour la charcuterie et le fromage en tranches, avec deux ou trois étages. N’oubliez juste pas d’y indiquer la date de péremption de chaque aliment avant de jeter l’emballage (je parle par expérience !). Et puis tant qu’à faire, on n’oublie pas non plus le nettoyage du frigo avant d’aller faire les courses (c’est toujours plus rapide de nettoyer un frigo à moitié vide). Cela devrait être fait au moins tous les 15 jours, surtout si comme moi vous refusez d’utiliser des détergents ou de l’eau de javel dans le réfrigérateur. Vinaigre blanc et jus de citron, dont les vertus antibactériennes et désinfectantes sont bien connues, seront vos meilleurs alliés si vous nettoyez votre frigo régulièrement.

Donc voilà juste quelques suggestions en passant…Je reviens bientôt avec d’autres petites choses, promis j’essayerai de ne plus manquer ainsi à mes devoirs !

Publicités

Une réflexion sur “Leçons de cuisine, la suite (ENFIN!)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s